L’Assurance CyberRisque

Date : Tags :

La digitalisation est désormais incontournable que ce soit dans les entreprises privées et les organismes publics. Grâce à la numérisation, les sociétés parviennent à réduire la consommation de papiers tout en accélérant certains processus métier. Mais malgré l’avantage que constituent les technologies, ils peuvent être soumis à des cyberattaques. La souscription à une assurance cyberRisque constitue un moyen de protection.

Quelles sont les conséquences du CyberRisque ?

De nos jours, les entreprises traitent un nombre important de données qui seront utilisées dans la prise de décision ou afin de contacter les clients. Cependant, si on vivait dans un monde parfait, ces données seraient en sécurité dans les supports de stockage physiques ou virtuels (cloud).

En effet, ils sont exposés à des risques de fuites ou d’effacement. Cela est principalement dû au piratage informatique qui prend désormais de l’ampleur sur internet. Face à ce danger, les entreprises investissent désormais des millions d’euros dans des dispositifs de sécurité performante.

Elles sont même nombreuses à confier la gestion du parc informatique à des professionnels de la cybersécurité.

Un piratage informatique se présente sous différentes formes. Il peut provoquer une perte de données ou engendrer des problèmes variés au niveau du système d’exploitation. Un piratage peut avoir différents objectifs. Mais, les principaux motifs restent l’argent et le sabotage.

Parmi les attaques qui touchent les sociétés, il faut évoquer le rançongiciel. Ici, les pirates bloquent l’accès aux systèmes informatiques ou à des données. Pour résoudre ce souci, il faut alors payer une somme considérable à l’hacker. Dans le cas contraire, l’entreprise peut dire adieu à l’ensemble de ses data. Et dans d’autres circonstances, les informations personnelles des clients seront vendues ou divulguées sur la toile. L’entreprise encourt ainsi des poursuites judiciaires.

Qu’est-ce que l’assurance cyber-risque ?

Le cyberRisque touche à la fois les petites et les grandes entreprises. Cependant, les TPE et les PME sont les plus vulnérables à cause de la faiblesse de leur niveau de sécurité.

En effet, faire appel au service d’un expert en sécurité est souvent coûteux pour ses structures. Elles mettent alors en place des systèmes de sécurité facile à pirater.

Conscient du problème, elles commencent désormais à investir de grosses enveloppes budgétaires pour sécuriser le système informatique. Elles éprouvent de la difficulté à suivre le mouvement vu que les techniques de piratage évoluent également avec le temps. À cet égard, une entreprise ne sera pas totalement à l’abri d’une attaque.

Pour parer à toutes les éventualités, l’assurance cyberattaque regroupe un ensemble de protections qu’octroient les assureurs aux professionnels. Elle fonctionne de manière similaire aux assurances traditionnelles. C’est-à-dire que l’entreprise payera une cotisation en échange d’un service et d’une couverture.

En règle générale, le montant demandé à l’entreprise est forfaitaire et découle de la valeur de son chiffre d’affaires. Ce type d’assurance est conçu pour les institutions qui utilisent des systèmes informatiques, logiciels et des équipements mobiles.

À la suite d’un incident, l’assureur dépêchera des experts auprès de ses clientèles pour trouver des solutions aux crises en cours. Pour ce faire, sachez qu’ils sont spécialisés dans le domaine juridique, informatique et communication.

Quelles sont les couvertures d’une assurance cyberRisque ?

L’information à savoir est qu’une assurance cyberattaque ne prend pas uniquement en charge les désastres dus à une cyberattaque. Elle peut aussi aider les entreprises à financer les formations en matière de cybersécurité. Grâce à l’enseignement, les employés connaîtront les points d’entrée des pirates comme les emails et les logiciels non reconnus. Les salariés acquièrent alors les bons réflexes pour éviter les attaques. Dans cette optique, il faut par exemple être prudent avant d’ouvrir les emails suspicieux ou avant de lancer les logiciels.

Un contrat d’assurance prend en charge les pertes d’exploitations liées à une baisse d’activité en raison d’un incident informatique. Il couvre également les frais liés aux préjudices. C’est notamment le cas lorsque des données clients ont été divulguées, car cela va coûter cher à l’entreprise puisqu’il faut dédommager les personnes concernées. Ces dernières devront d’ailleurs recevoir une notification relatant la situation.

Cependant, l’envoi de l’avertissement réclame des frais.

L’assureur va aussi payer les charges qui ont résulté de la réparation des données et de leur restitution. Sur ce point, vous saurez que les pirates ne sont pas toujours à l’origine des pertes de données. Parfois, elles sont le résultat d’une mauvaise manipulation de la part d’un collaborateur. L’aide financière de l’assureur est encore utile pour couvrir les coûts de décontamination après une attaque de virus.

En conclusion, une cyberattaque affecte toutes les entreprises, peu importe leur taille, mais grâce à une assurance cyberRisque, il est possible d’atténuer les pertes financières.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser